Prix national de sociologie 2012 décerné à M. Juan Díez Nicolás

Le Prix national de sociologie et de sciences politiques de cette année a été décerné à Juan Díez Nicolás. Ce prix récompense l'apport et le travail scientifique effectué dans les domaines de la sociologie ou des sciences politiques. Il distingue une œuvre en particulier ou l'ensemble d'un parcours professionnel.

Licencié en sciences politiques, Juan Díez Nicolás est professeur émérite de sociologie auprès de l'université Complutense de Madrid. Il a obtenu, au cours de sa carrière, le Prix extraordinaire de maîtrise (1960) et le Prix national de fin d'études (1961). Il est également docteur en sciences politiques (1967) au sein de la même université et professeur titulaire de sociologie (1971). Cofondateur de l'Institut de l'opinion publique. Directeur technique et secrétaire général (1963-69), puis président du CIS (octobre 1976 - avril 1979). Il a reçu récemment le titre de recteur honoraire et de docteur honoris causa en sciences politiques et en sociologie de l'université nationale d'enseignement à distance (2012). Il occupe actuellement le poste de président-fondateur de FADDIS (Fondation pour l'analyse et la diffusion de données de recherche dans le domaine des sciences sociales), (2009 - ), de conseiller permanent et responsable des Archives officielles du Comité exécutif de la World Values Survey Association (élu en 2008) et membre de l'Académie européenne des sciences et des arts (2001 - ). Il a dirigé un très grand nombre de recherches empiriques et est l'auteur de nombreuses publications scientifiques, dont notamment les suivantes : Sociologie : Entre el Funcionalismo y la dialéctica (« Entre le fonctionnalisme et la didactique », 1971), Especialización Funcional y Dominación en la España Urbana (« Spécialisation fonctionnelle et Domination dans l'Espagne urbaine », 1972), Los Españoles y la Opinión Pública (« Les Espagnols et l'Opinion publique », 1976), Ecología Humana y Ecosistema Social (« Écologie humaine et Écosystème social », 1984), Sociología de la Población (« Sociologie de la population », 1990), Posición Social, Información y Postmaterialismo (« Position sociale, Information et le Post-matérialisme », 1992), Tendencias Mundiales de Cambio en los Valores Sociales y Políticos (« Tendances mondiales en matière de changement des valeurs sociales et politiques », 1994), Actitudes Hacia los Inmigrantes (« Comportements à l'égard des immigrants », 1998), Los Españoles y la Inmigración (« Les Espagnols et l'Immigration », 1999), El Dilema de la Supervivencia. Los españoles ante el Medio Ambiente (« Le dilemme de la survie. Les Espagnols face à l'environnement », 2004), Multidimensional Social Science (« Les Sciences sociales pluridimensionnelles », 2009), The EU and ageing populations, implications for migration flows (« L'UE et le Vieillissement de la population, répercussions sur les flux migratoires », 2011).

Le lauréat figure parmi les principaux promoteurs de la sociologie espagnole sur la scène internationale.

Le jury était constitué du président du CIS, Félix Requena, du professeur de sociologie et directeur du Centre d'études sur les migrations à l'Institut universitaire Ortega y Gasset Joaquín Arango Vila-Belda, de la députée européenne et ex-présidente du CIS, Pilar del Castillo, du professeur de sociologie de l'université d'Oviedo, Rodolfo Gutiérrez Palacios, du professeur de sciences politiques de l'université du Pays basque, Vasco Francisco J. Llera, du professeur de sociologie de l'université européenne de Madrid, Juan Salcedo, et du professeur de sociologie de l'université autonome de Madrid, José Juan Toharia.