Le CIS présente Generaciones excluidas, un ouvrage classique sur l'intégration et l'ethnicité

Le 10 juin dernier, le Centro de Investigaciones Sociológicas (CIS) a présenté au salon du livre de Madrid « Generaciones excluidas: mexicano-estadounidenses, asimilación y raza », d'Edward Telles et Vilma Ortiz.

presentacion_libro_generacion_excluidas

Cette présentation a compté sur la participation du président du CIS, Ramón Ramos, l'un des auteurs du livre, Edward Telles, et le professeur de sociologie Antonio Izquierdo. Ce dernier à souligné l’originalité de la méthodologie tout autant que celle des remarquables conclusions de l'ouvrage.

Edward Telles et Vilma Ortiz, respectivement professeurs de sociologie aux universités de Princeton et de Californie, ont affirmé qu'une série de barrières institutionnelles, telles que le mauvais fonctionnement du système éducatif et la persistance de la discrimination, avaient entraîné l'arrêt de l'intégration des jeunes générations. Ils ont par ailleurs proposé une série de mesures visant à relancer ce processus.

En se fondant sur une découverte fortuite, cette analyse innovante prouve que les progrès économiques et éducatifs dont bénéficient les immigrants d'origine mexicaine aux États-Unis stagnent à partir la deuxième génération.

Lors de sa présentation, Antonio Izquierdo, professeur de sociologie à l'université de la Corogne et directeur de l'équipe de sociologie chargée des migrations internationales, a insisté sur le besoin de redéfinir les perspectives de l'intégration et des politiques d'immigration à la lumière des résultats décourageants de cette recherche à caractère intergénérationnel. « Il s'agit d'un livre essentiel dans le domaine de la stratification, de l'ethnicité et des politiques comparées d'intégration des immigrés et de leurs enfants en Europe et aux États-Unis », a affirmé M. Izquierdo.

arrow_back